Réglementation CITES sur les bois de guitare

rosewood-cites-palissandre-lois-guitare

Une nouvelle réglementation du CITES a été adoptée lors la 17ème session de la Conférence des Parties à la CITES (CoP 17) et a été mise en application le 2 janvier 2017. Au niveau de l’Union Européenne, un Règlement Européen mettant en forme ces différentes mesures a été publié le 01 février 2017 et a été effectif le 04 février 2017 au sein de l’union européenne.

 
 

Cette nouvelle règle impacte les fabricants d’instruments de musique du fait que plusieurs bois utilisés dans la conception de guitares et notamment des guitares faites à base de bois de palissandre (Rosewood, Palissandre du Sénégal, Bois de vène) et toutes les espèces de Dalbergia ( Siamese Rosewood, Vietnamese Rosewood, Thailand Rosewood, Cambodian Rosewood ) mais aussi les bubingas (Kevazingo, Bois de Rose d’Afrique) ont été classés en Annexe II de la CITES. Ce qui signifie que le commerce du bois de Rosewood nécessite désormais l’obtention d’un permis spécifique d’importation, d’exportation et un certificat de ré-exportation.

Cette prise de conscience écologique n’est pas une nouveauté, le palissandre de Madagascar, par exemple, était classé en Annexe B depuis 2013, mais jusqu’à cette CoP17 seuls les bois bruts étaient concernés par la réglementation. Depuis cette CoP17,ce qui est nouveau est que cela concerne aussi les produits finis. Ce qui veut clairement dire qu’il faudra que vos marques de guitares favorites obtiennent un permis de réexportation si elles souhaitent exporter leurs instruments Rosewood en dehors de l’UE.

 
 

Pour les musiciens ça veut dire quoi ?

Comme le prévoit l’alinéa b de l’annotation #15 de l’Annexe B, sont exemptés de la réglementation « les exportations à des fins non commerciales d’un poids maximum total de 10 kg par envoi ». Ce qui signifie que si vous voyagez hors de l’UE avec votre instrument, vous est donc exempté de documents CITES car l’instrument de musique qui voyage est ici considéré comme « objet personnel ». Mais attention, certains pays hors UE ont une définition différente de l’effet personnel. Il est donc conseillé de s’informer sur la réglementation du pays de destination du voyage à effectuer.

Musiciens en voyage On vous conseillera vivement de toujours voyager avec la facture détaillée de votre instrument en bois classés, et ce pour un voyage hors UE ou au sein de l’Union Européenne.

De plus, si votre instrument comporte un bois classé, le fabricant est aujourd’hui dans l’obligation de vous délivrer un certificat intra-communautaire (CIC) dont vous devrez garder une copie et la présenter à chaque transport dans l’union européenne. Pour voyager avec cet instrument en dehors de l’UE, il faudra que vous obteniez un CIM (Certificat d’Instrument de Musique) -valable uniquement pour les instruments pré-convention.

 
 

Why Maple Matters

Les bois exotiques étant aujourd’hui menacés à cause de la déforestation. Les guitares faites à base de bois d’érable (Maple) sont aujourd’hui très importantes dans une perspective d’avenir de fabrication des instruments de musique comme la guitare. En effet, le bois d’érable provient de forêts d’Amérique de Nord bien gérées où des infrastuctures sont en place pour maintenir sa production.

La marque de guitares acoustiques Taylor s’engage à construire des guitares à base de bois d’érable que les guitaristes adoreront.

Dans la même lignée, Les nouvelles guitares Dreadnought de Martin sont fabriquées dans la plus pure tradition de la marque avec une caisse en sapelli et non pas en palissandre ou en acajou comme il est de coutume chez Martin.

Même la marque de guitare métal PRS propose depuis peu deux modèles Reclaimed Limited: CE 24 Semi-Hollow et Reclaimed Limited: S2 Vela Semi-Hollow en édition limitée conçues à partir de bois récupérés inédits pour la marque.

Ces modèles ont été pensés pour le marché européen et vous ne rencontrerez aucun problème pour les obtenir et les faire voyager.

 
 

La CITES en bref

La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, connue par son sigle CITES ou encore comme la Convention de Washington, est un accord international entre Etats. Elle a pour but de veiller à ce que le commerce international des spécimens d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent.